Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

pour lui signaler que la triste situation où sont réduits les habitants taillables de la paroisse  les met hors d’état de supporter l’augmentation qui vient d’être faite, pour 1774, de divers droits s’élevant au total à 563 livres .

La majeure part de la paroisse est complantée en vignes, les habitants taillables ne possèdent que très peu de bien fonds.

Depuis 1766, ils n’ont pas fait une bonne récolte. Le plus grand nombre d’habitants n’ont pas retiré leurs frais de culture qui sont très considérables dans les graves. Le peu de vin qu’ils ont recueilli et la modicité du prix ont fait que nombre d’entre eux ont été forcés de se défaire de ce qu’ils avaient de plus cher pour subsister. Leur industrie a été épuisée par la cherté du pain à tel point que nombre de ces misérables seraient morts de faim, l’année dernière, sans distribution de pain qu’on fit dans la paroisse.

Nous avons exposé notre misère à votre grandeur dans plusieurs requêtes sans en retirer le moindre fruit.

Le curé d’Eysines, Desvignes, certifie le 7 janvier 1774 que les faits exposés dans la requête sont de notoriété publique.

La requête est signée par Caudéran, ancien syndic, Bert, syndic, etc…

Eysines sur la carte de Beleyme ( avant la Révolution)

Eysines sur la carte de Beleyme ( avant la Révolution)

Tag(s) : #Histoire

Partager cet article

Repost 0