Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

La commune doit son nom à l’église dédiée à Saint Laurentus . L’église est mentionnée pour la première fois en 1099 et la paroisse, en tant que territoire, remonte aux environs de 1175 .

C’est une petite ville (4 500 habitants) dédiée à la viticulture, elle possède de nombreux grands châteaux viticoles en appellation Haut Médoc . Elle est composée d’une dizaine de villages, sa superficie est d’un peu plus de 135 km2 . La moitié de la population habite dans le bourg ; une dizaine de quartiers composés de 32 hameaux (+ de 3 maisons groupées) et de 27 lieux-dits (- de 3 maisons isolées) accueillent l’autre moitié de la population .

les ruines de Sémignanles ruines de Sémignanles ruines de Sémignan

les ruines de Sémignan

Pour cette après-midi de visites, un soleil radieux nous accompagne . Nous irons du hameau de Marcillan à celui de Sémignan puis au bourg de Saint Laurent ; ces visites sont guidées totalement par Jean Luc Harribey pour Sémignan et l’église ; notre dévoué historien de l’architecture agrémentera de précisions les explications des propriétaires des châteaux de Tour Marcillanet et Balac .

 

Château Marcillanet : Merci à M Paul Ponsar pour sa visite historique, architecturale et viticole !

Edifiée sur un petit plateau calcaire, cette ancienne maison noble appelée autrefois Goulefaisan appartenait à une famille dont le plus ancien membre connu est Pierre de Sainte Marie, né vers 1495, puis les propriétaires seront les familles Dinclaux, Duga, Bichon, Constantin et Dupré au début du XXème siècle .

Installés en 1991, Marc et Claire Ponsar ont entrepris des travaux dans la vigne et dans le chai pour redonner la place qu'il mérite à ce cru bourgeois réputé.

Au centre de la propriété de 22 ha, deux bâtiments, le logis et le chais, entourés des 16 ha de vignes et enfin les bois.

L’eau n’est jamais loin en Médoc, 4 puits alimentent la propriété dont un, bien sûr, tout près de la maison.

Château Tour Marcillanet , l'extérieur du logis et sa tourChâteau Tour Marcillanet , l'extérieur du logis et sa tourChâteau Tour Marcillanet , l'extérieur du logis et sa tour

Château Tour Marcillanet , l'extérieur du logis et sa tour

Extérieur : La construction du XIIIème siècle, sans doute vers 1250, est une sorte de poste de garde dans un objectif de défense ( surveillance contre les invasions diverses et les guerres) avec une tour, où se trouve l’escalier à vis, accolée à une petite bâtisse de 2 étages ne comprenant que 2 pièces. Un mur d’enceinte fermait la cour ; ce mur est encore visible sur une partie avec les meurtrières qui ont été transformées en puits de jour indiquant que fut adossé à ce mur un bâtiment disparu ; il y a encore quelques dizaines d’années, il restait devant la maison, sans doute au niveau du mur d’enceinte, une porte de style gothique solitaire….

l'arrière du XVIIIl'arrière du XVIIIl'arrière du XVIII

l'arrière du XVIII

Cette construction du XIIIème avait un objectif de défense et le seigneur des lieux était vassal de celui de la Tour Carnet ; un souterrain les reliait tous deux. Dans le bas de la tour, une jolie porte a été ajoutée fin XVème - début XVIème dans le style gothique tardif, le bas est Renaissance , le haut sans doute modifié ; elle comporte tous les ornements classiques de cette époque : arc en accolade, orné d’un fleuron, de pignons et chou frisé, entouré de pinacles, et encadré par 2 pilastres. C’était une maison noble, qui au cours des siècles s’est agrandie . A côté de la tour et à l’avant, une nouvelle construction apparait au XVI ème ; une sorte de décrochement dans cette partie haute est une glacière et peut-être même des anciennes oubliettes ! la partie arrière est du XVIIIème siècle .

l'escalier et la charpente de la tour du XIIIl'escalier et la charpente de la tour du XIIIl'escalier et la charpente de la tour du XIII

l'escalier et la charpente de la tour du XIII

Intérieur : Nous entrons par la partie XVIII ème , une pièce avec une grande cheminée puis nous pénétrons dans la partie la plus ancienne et remarquons l’épaisseur des murs du XIIIème, de 80 cm environ . Dans cette pièce, au sol en carreaux de Gironde, nous voyons les anciennes ouvertures murées lors de la construction du XVIème . L’escalier de la tour nous conduit à l’autre pièce ancienne, nous pouvons admirer en plus du bel escalier à vis, la charpente en cœur de chêne et les petites tuiles calées entre elles avec des pierres .

intérieur d'une pièce XVIII ,annexes de la propriété viticole etles cuves de vinification de béton dans le chaiintérieur d'une pièce XVIII ,annexes de la propriété viticole etles cuves de vinification de béton dans le chaiintérieur d'une pièce XVIII ,annexes de la propriété viticole etles cuves de vinification de béton dans le chai

intérieur d'une pièce XVIII ,annexes de la propriété viticole etles cuves de vinification de béton dans le chai

La propriété viticole ( les vignes sont présentes sans doute depuis le XVème siècle) . Elle produit deux vins :Tour Marcillanet et château Goulefaisan, crus bourgeois ; les cépages sont le merlot, le cabernet franc et le cabernet sauvignon. Elle est exploitée par les 3 membres de la famille et 2 emplois à plein temps . Chaque parcelle de vigne vendangée est élevée dans une même cuve ; la vendange arrive dans le chai, fin XIXème, sur une table de tri, passe au fouloir puis une pompe amène les raisins directement dans les cuves ; les vins ne sont vieillis qu’en cuve avec un apport de douelles ; après 2 années de vieillissement, les assemblages sont faits et la mise en bouteilles, pour une production d’environ de 110 000 bouteilles par an .

Ruines du Château de Sémignan : Merci à M Jean Luc Harribey, architecte, pour sa visite guidée détaillée !

À la fin du XIX ème siècle, Léo Drouyn écrit : « le château de Sémignan donne une idée parfaite de ce que devaient être les habitations des vassaux de second ordre dans notre province. Le plan est une cour rectangulaire (18 mX23 m) entourée de bâtiments sur 3 côtés et fermée au nord par une courtine, qui a peut-être remplacé un bâtiment, avec des fossés de 12 m de large, en eau .

Une autre enceinte plus petite entourait cette grande enceinte, elle aussi avec des fossés.

L’entrée est sous une tour carrée saillante, protégeant la porte.

On franchit un pont formé de 2 arches en plein cintre, une terrasse semi-circulaire puis une grande porte ogivale et une poterne en plein cintre, reliée à toutes les bases des remparts .

La porte et la poterne s’ouvrent sous une haute tour carrée couronnée de mâchicoulis. Il y a eu au nord une seconde poterne dans un corps de logis.

Les anciennes fenêtres géminées ont disparu et ont été remplacées par des ouvertures carrées .

Il ne reste que 3 anciennes courtines et des meurtrières. »

les dessins de Léo Drouyn
les dessins de Léo Drouyn

les dessins de Léo Drouyn

Histoire :1ère évocation du château vers 1322/1323. Au XIVème siècle, Amanieu VII d’Albret épouse Rose de Bourg qui lui apporte Sémignan . Amanieu est surnommé le bâtisseur ; Il possède alors les terres des Landes actuelles et du Sud Gironde . Il a droit de haute justice. Sémignan est régi par un vassal . Le fils d’Amanieu, Bérar, achète au vassal pour agrandir ses possessions .

Sémignan change de familles, et appartient ensuite à Bertrand de Montferrand , seigneur de Langoiran, puis en 1515 à Gaston de Foix , comte de Candale qui est dit Seigneur de Sémignan.

Vue des ruines de Sémignan en arrivant
Vue des ruines de Sémignan en arrivant
Vue des ruines de Sémignan en arrivant

Vue des ruines de Sémignan en arrivant

Visite : Une forteresse de 25 m de côté avec une tour maîtresse où se trouve la porte. La Tour Carnet et la Tour de Bessan avaient la même structure que Sémignan . En Bordelais, Castelnau de Cernès est probablement la plus ancienne possession des Albret, (XII° siècle), Sémignan n'est qu'une possession tardive, acquise au XIV° siècle.

Nous faisons le tour par l’extérieur . La construction a des angles vifs et une tour centrale en alignement sur le mur principal. Cette tour est couronnée d'encorbellements pour mâchicoulis, et a une baie trilobée typique du XIV° siècle, des archères en croix pâtée et la porte est plus tardive. Le mur d’enceinte montre son soubassement médiéval ; il est construit sur un affleurement rocheux au milieu des marécages. Il est entouré de fossés en eau. A l’avant et à l’arrière, un pont avec 2 arches enjambe le fossé. Sur les murs, on voit d’anciennes meurtrières qui ont été agrandies pour devenir des puits de jour pour donner de la lumière aux logis accolés au mur plus tardivement. A l’arrière, un logis est créé au XVIIIème siècle avec un chainage harpé, l’enceinte est donc détruite, un portail avec des grilles la remplace .

Des baies géminées subtrilobées du XIVème sont murées mais encore visibles sur l’enceinte, côté ouest.

les baies géminées sur le mur extérieur ,les logis à  l'intérieur de la courles baies géminées sur le mur extérieur ,les logis à  l'intérieur de la courles baies géminées sur le mur extérieur ,les logis à  l'intérieur de la cour

les baies géminées sur le mur extérieur ,les logis à l'intérieur de la cour

Nous entrons par la porte au bas de la tour . Nous sommes dans une cour avec son puits carré. La tour est saillante à l’intérieur. Une petite tour accolée comporte l’escalier qui dessert les 3 étages. L’enceinte est cachée par le reste des logis accolés, logis de différentes époques .A droite de la tour, des logis peut-être du Moyen âge, avec une ouverture en plein cintre dans le bas et à l’étage une fenêtre avec un appui médiéval. En prolongement sur le côté ouest des logis ,on voit les baies géminées murées. A différents endroits, des restes de cheminées, d’escalier….

Coté Est ,des logis importants avec un étage et des ouvertures datent de la fin XVIIIème - début XIXème .

un appui médiéval , une archère ,une ouverture dans le bas de la tourun appui médiéval , une archère ,une ouverture dans le bas de la tour
un appui médiéval , une archère ,une ouverture dans le bas de la tourun appui médiéval , une archère ,une ouverture dans le bas de la tour

un appui médiéval , une archère ,une ouverture dans le bas de la tour

Château Balac : Merci à Mme Tronchais pour sa visite historique, architecturale et viticole !

Au XIVème siècle, une maison noble est attestée ; au XVIIIème, le propriétaire, qui est aussi celui de la Tour Carnet, commande une chartreuse à Victor Louis (architecte du Grand théâtre de Bordeaux et d’autres édifices dont en Médoc celui du château La Lagune à Parempuyre). Château Balac est inscrit à l’inventaire des monuments historiques.

Joseph Tronchais achète la propriété vers 1960, il est viticulteur en Anjou ; cette propriété est destinée à la chasse, à cette époque donc pas une vigne mais des bois ! Il restaure la maison qui est alors en piteux état ; son fils s’y installe définitivement et recrée le vignoble, les premières vendanges ont lieu en 1974 ; c’est actuellement la génération suivante qui poursuit le travail viticole .

la belle façade de la chartreusela belle façade de la chartreuse

la belle façade de la chartreuse

l'escalier et sa rampe XVIII en fer forgé
l'escalier et sa rampe XVIII en fer forgé

l'escalier et sa rampe XVIII en fer forgé

Visite : Une élégante chartreuse surélevée abritait en rez-de-chaussée les cuisines et les chais . Les encadrements des fenêtres sont sobres ; la travée centrale, en léger avant-corps, est rythmée par des chaînes à refends ; l’escalier extérieur, au centre de la façade, est en fer à cheval agrémenté d’une superbe rampe en fer XVIIIème .

 

  1. l’arrière, 2 tours carrées séparées, peut-être plus anciennes, ont des destinations différentes : celle de gauche est une chapelle et celle de droite un pigeonnier ; un autre pigeonnier totalement semblable est situé au milieu des vignes au sud .

Les chais, construits plus tardivement, sont situés à l’ouest juste à côté de la chartreuse .

détail d'une baie, une tour à l'arrière et la statue de la source
détail d'une baie, une tour à l'arrière et la statue de la source
détail d'une baie, une tour à l'arrière et la statue de la source

détail d'une baie, une tour à l'arrière et la statue de la source

La propriété viticole :20 ha de vignes produisent environ 80 000 bouteilles de cru bourgeois appellation Haut-Médoc .

Les vendanges sont manuelles ; les grappes arrivent dans le conquêt du chais, puis dans l’érafloir , les rafles sont détournées et les baies sont envoyées avec une pompe dans les cuves en béton . La fermentation alcoolique se fait en 10 jours environ ; les délestages et remontages sont effectués chaque jour; après, encore 10 jours de macération cette fois, avec une surveillance et on procède à l’écoulage (=vin de goutte) qui passe dans les cuves inox, le reste est pressé pour donner le vin de presse qui est, lui aussi, mis en cuve inox ; la fermentation malolactique se terminera aux alentours de Noël . Le jus est alors transféré dans les barriques (de 2à 3 ans pour un vin et en barriques neuves pour la cuvée « Sélection ») les barriques sont en chêne français de tonneliers différents . Le chai à barriques est à l’ancienne, en terre battue avec petits cailloux ce qui permet de garder une température et une humidité constantes . 8 mois plus tard l’assemblage est fait, puis la mise en bouteilles.

les chais vue extérieure , les cuves béton et le chai à barriquesles chais vue extérieure , les cuves béton et le chai à barriquesles chais vue extérieure , les cuves béton et le chai à barriques

les chais vue extérieure , les cuves béton et le chai à barriques

Eglise du bourg de Saint Laurent : Encore un grand merci à M Jean Luc Harribey, pour sa visite guidée détaillée !

Elle est inscrite le 5 octobre 1925 sur la liste des monuments historiques . Située au centre du bourg, l’église vient d’être totalement restaurée, intérieurement et extérieurement. Sa première construction date du XIIème siècle, mais elle a été profondément modifiée au cours du temps du fait de campagnes de construction distinctes.

l'église du bourg de Saint Laurent le clocher et une porte
l'église du bourg de Saint Laurent le clocher et une porte
l'église du bourg de Saint Laurent le clocher et une porte

l'église du bourg de Saint Laurent le clocher et une porte

Visite extérieure : L’abside ronde d’époque romane a des colonnes engagées, des archivoltes avec des volutes, des ½ sphères , la corniche est saillante et soutenue par des consoles , mais pas de modillons ; on voit clairement le rehaussement. Cette 1ère église avait soit une nef unique à laquelle on a ajouté (au XIV ou XVème) deux chapelles de côté qui l’aurait transformée en croix latine, soit dès le départ une croix latine. Les contreforts de ces chapelles sont construits de biais.

Une sacristie récente (XIX ème?) a été ajoutée côté droit. Les chapelles latérales ont ensuite été agrandies et ont donné les bas cotés. Les 2 grandes baies en ogive, au plus près du chœur sont gothiques à réseau rayonnant (dit aussi à remplage) du XIV ou XVème siècles .

La tour-porte servant de clocher date du XIVème siècle alors que la flèche est du XVIème siècle. Les 2 baies campanaires ont remplacé les baies du XIVème que l’on devine encore.

D’importants travaux ont lieu en1841, la nef centrale est rehaussée, les murs Nord et Sud sont relevés, mais c’est surtout l’intérieur qui en est le symbole .
 

l'ancienne baie sous la baie campanaire ,et 2 baies ogivales
l'ancienne baie sous la baie campanaire ,et 2 baies ogivales
l'ancienne baie sous la baie campanaire ,et 2 baies ogivales

l'ancienne baie sous la baie campanaire ,et 2 baies ogivales

Visite intérieure : Les grandes transformations de l’église de Saint-Laurent coïncident avec la mode néogothique ou le romantique des années 1830-1840, mouvement esthétique et littéraire de retour vers le Moyen-âge . La voûte en berceau de la nef, les deux arcs de travée du chœur bâtis en ogive, les peintures des deux chapelles sont de vrais décors XIXème, dans le style néogothique troubadour .

l'abside ancienne et les apports plus tardifsl'abside ancienne et les apports plus tardifsl'abside ancienne et les apports plus tardifs

l'abside ancienne et les apports plus tardifs

Elisabeth Roux & Marie Hélène Guillemet

Tag(s) : #visites

Partager cet article

Repost 0