Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Merci à M Godefroy , guide du patrimoine de la commune de Vertheuil , pour ses visites guidées du château de Vertheuil, de l’église et de l’abbaye , et du musée des automates.

Merci à M Aso, président de l’Association « le Garde Mémoire » pour ses visites guidées de l’éco musée et du château de Beyzac.

Histoire de Vertheuil : Elle est difficile à décrire avec précision pour toutes les périodes car les archives ont été détruites par 2 fois : au moment des guerres de religion puis à la Révolution…

Au Moyen Age, Vertheuil a une activité importante dans le Médoc grâce à son abbaye et sa seigneurie.

Le XI ème siècle voit l’édification de la première abbaye et de la seigneurie sous la dynastie poitevine des Guillaume .C’est le duc Guillaume VIII , arrière-grand-père d’Aliénor d’Aquitaine qui fonde l’abbaye.

On ne sait, avec certitude, si Vertheuil est érigé en castelnau( sous la dominance du châtelain) ou en sauveté (sous la dominance de l’abbaye), mais le plan de la ville semble celui d’ une sauveté.

Le château de Vertheuil : (propriété privée , fermée au public ,vue extérieure uniquement )

Les propriétaires : En 1081 il appartient à Girald, captal de Vertheuil, puis il sera propriété de la famille de Bourg dès 1108 , dont Guitard , nommé par Edouard I d’Angletree en 1278 et qui devint maire de Bordeaux.

En 1287 , Rose de Bourg épouse un Albret et le château change alors de famille .

Pendant quelques années le château va passer des Albret aux Grailly, puis aux Albret , puis à Gaston de Foix , et enfin au XVIII au chapitre Saint André de Bordeaux, qui sera propriétaire jusqu’à la révolution. Il est vendu en bien national puis acheté ensuite jusqu’au XX ème siècle par différents propriétaires et c’est à ce moment là que le donjon est transformé en demeure .

C’est le duc Guillaume VIII , arrière-grand-père d’Aliénor d’Aquitaine qui fonde l’abbaye.

On ne sait, avec certitude, si Vertheuil est érigé en castelnau( sous la dominance du châtelain) ou en sauveté (sous la dominance de l’abbaye), mais le plan de la ville semble celui d’ une sauveté.

vue de l'ensemble
vue de l'ensemble

vue de l'ensemble

Description :Construit au XI ème siècle , sur un plateau qui domine la ville et l’abbaye, il a un plan triangulaire avec une tour à chaque angle, reliées par une enceinte( que l’on voit encore) avec courtines à l’est et à l’ouest ;Il y eut sans doute un fossé sans eau. Il ne reste qu’une tour et la base d’une autre. Le donjon de 12,60 m par 15 m , a été transformé au XVIII en maison d’habitation , et les murs font toujours 2 m d’épaisseur. A l’origine il était plus haut que les 2 étages restants actuellement. On voit encore dans les 4  angles , l’assise des échauguettes

Au XIV ème siècle , sur l’ordre du roi,  le château est mis en état de défense  et une barbacane est ajoutée avec porte et murs d’enceinte qui rejoignaient la 1ère ; la tour carrée ouest , fut alors reconstruite . Seule, demeure aujourd’hui  de cette barbacane, la porte dite, porte d’Audience, qui ne possédait pas de herse, mais  juste de lourds ventaux.

An XVIII //XIX ème, des bâtiments à vocation viticole, chai et écurie ,ont été construits en saillie de chaque côté extérieur de  la porte d’audience

La tour ouest restante, est carrée ( 5mX5m) avec 3 étages . Actuellement , elle possède une chapelle au rez-de-chaussée et en dessous une crypte où est enseveli le père du propriétaire actuel.

On voit encore sur le terrain attenant les murs d’un  moulin à vent ; la propriété agricole fut un temps diversifiée avec des céréales 

le moulin et la porte d'audience
le moulin et la porte d'audience

le moulin et la porte d'audience

La croix de cimetière : elle est restée sur la place devant l’église alors que le cimetière a été transporté plus loin . Elle fut édifiée en 1574, à la demande des habitants de Vertheuil pour rendre hommage à Jacques dEsquy , condamné et exécuté sur ordre royal ; les textes gravés en témoignent. ( fin des guerres de religion en Médoc : 1622)

Vertheuil Samedi 7 novembre 2015
Vertheuil Samedi 7 novembre 2015

L’abbaye , son église et ses bâtiments abbatiaux : au XI ème siècle première abbaye ; elle fut en partie détruite pendant les guerres de religion particulièrement importante en Médoc :le vicomte de Castillon était le chef des Huguenots et habitait à la forteresse de Saint Christoly ; il assiège et incendie l’église et l’abbaye , brûlant aussi les archives(1572)

L’église Saint Pierre: l’église de l’abbaye est aussi l’église paroissiale .En venant du château , nous arrivons juste à l’arrière de l’église et nous apercevons une porte basse et murée :c’était l’entrée réservée aux lépreux( cagots en gascon, gahets en médocain), basse pour les obliger à s’incliner fortement avant de pénètrer dans l’église où ils devaient rester dans le fond (une ladrerie existait à Grateloup à côté de Lesparre)

L’église a été édifiée au XI ème siècle , le clocher à 2 étages , octogonal sur une base carrée, date de cette époque , il est de style roman , très élégant.

les 2 clochers , détails extérieurs et le porche roman
les 2 clochers , détails extérieurs et le porche roman
les 2 clochers , détails extérieurs et le porche roman
les 2 clochers , détails extérieurs et le porche roman

les 2 clochers , détails extérieurs et le porche roman

Au XV siècle l’église est fortifiée en même temps que le château , elle a sa propre garnison qui loge dans la tour arrière. C’est à ce moment que le clocher carré est élevé ; des bouches à feu sont toujours visibles dans les tours.

Les 3 chapelles du déambulatoire ( une des 2 églises girondines a en posséder) ont été transformées elles-aussi en tour de défense. Au-dessus de la porte de la tour à droite du chœur , on remarque un écusson du XV : myrte et crosse en haut et lion rampant et 3 coquilles Saint Jacques , rappelant les chemins de Saint Jacques .

Des pierres sculptées sont visibles au milieu des autres pierres non taillées sur les murs , sans doute la signature et(ou) les essais des compagnons qui construisent l’église.

On entre dans l’église par un porche roman style saintongeais ; plusieurs rangs de voussures sculptées , surmontent le portail plus petit, ajouté au XVIII de style classique.

L’intérieur est impressionnant par sa taille ; la voute ogivale gothique est soutenue par des piliers sur la base des origines du XIème siècle ; un pilier sur 2 est à 4 colonnes engagées et l’autre à 3 colonnes , l’ensemble de ces piliers confèrent à la nef un style élégant .

A l’entrée, les fonds baptismaux dans une pierre monolithe cannelée du XVème.

Dans le chœur à gauche une tribune sculptée ,en pierre , du XV ème reste un mystère ; elle était desservie par un escalier à vis à l’intérieur du pilier avec accès par une porte (murée) ; Il y avait-il un accès avec l’étage de l’abbaye pour les moines indigents ?

A l’entrée du chœur de chaque côté des stalles de bois finement ouvragées ( classées M H) , provenant de la salle capitulaire de l’abbaye

Un peu plus loin un lutrin de la fin du gothique lui aussi finement sculpté

Les piliers du déambulatoire sont reliés entre eux par un mur pour soutenir les 2 clochers.

Les 3 chapelles du déambulatoire : les 2 latérales ont une voute en cul de four , la centrale une voute en berceau.

On passe directement à l’abbaye par une porte à gauche du chœur.

l'écusson au dessus d'une porte , le baptistère et les 2 formes de piliers
l'écusson au dessus d'une porte , le baptistère et les 2 formes de piliers
l'écusson au dessus d'une porte , le baptistère et les 2 formes de piliers
l'écusson au dessus d'une porte , le baptistère et les 2 formes de piliers

l'écusson au dessus d'une porte , le baptistère et les 2 formes de piliers

la tribune et le lutrin
la tribune et le lutrin

la tribune et le lutrin

L’abbaye: la première abbaye date du XI ème siècle . Elle fut occupée par des chanoines réguliers de l’ordre de Saint Augustin, qui sont une quinzaine. Ils ont droit de justice et nomment les curés des paroisses alentours .Dévastée pendant les guerres de religion elle a été reconstruite au XVIII ème. Vendue comme bien national en 1792 , elle est achetée par différents propriétaires , dont un des derniers est l’amiral de Guérillis qui y meurt en 1940 . La détérioration devient importante, dans les années 1950 l’aile nord est démolie …, pour la sauver la mairie l’achète en 1973 !

De la première abbaye , on a découvert lors de travaux au XIX ème ,3 arcades gothiques de l’ancien cloitre , qui donne dans la salle capitulaire . De cette 1ère salle du rez de chaussée( 40mX8m) on a accès d’une part au jardin et d’autre part à la cour d’honneur : cette cour était fermée de 3 côtés par l’église , et les 2 bâtiments en angle de l’abbaye , et ouverte sur la rue par une grille et un portail ; le bâtiment détruit laisse un vide comblé par un mur ; de l’autre côté se trouvent les constructions du XIX , logements des ouvriers et bâtiments agricoles ,chais, cuvier , écuries ;

De la salle du rez de chaussée partent à chaque extrémité 2 escaliers sur trompe avec des grilles en fer forgé de style Louis XV aux armes et crosses des abbés de Vertheuil .

Au 1er étage les 8 « cellules » des abbés qui comportaient une petite cheminée et une alcôve.

ancien plan , vue du parc et de la cour d'honneur
ancien plan , vue du parc et de la cour d'honneur
ancien plan , vue du parc et de la cour d'honneur

ancien plan , vue du parc et de la cour d'honneur

Tag(s) : #visites

Partager cet article

Repost 0