Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Visite Château Loubens à Sainte Croix du Mont et la bastide de Cadillac

Samedi 17 mai 2014

Une belle journée s’annonce, nous sommes tous bien avant l’heure au rendez-vous, nous ne serons pas en retard à Loupiac au Vieux Château du Cros !!! Mais il en fut autrement, autoroute fermée, bouchons et encombrements nous font annuler (par téléphone, vive le portable !!) cette visite ! Nous y retournerons

1/ Château de Loubens à Sainte Croix du Mont

Visite guidée par M Arnaud de Sèze, propriétaire que nous remercions chaleureusement pour cette belle et longue visite détaillée

Avant de faire le tour de la propriété, M De Sèze nous amène découvrir le panorama et nous précise les différentes appellations des liquoreux de Bordeaux, avec leur spécificité pour les surfaces, les cépages, les récoltes et vinifications.

C’est une ancienne maison forte qui devint maison noble. Un de ses propriétaires fut Pierre de Rosteguy de Lancre, magistrat au Parlement de Bordeaux (il eut pour mission de « nettoyer » le Labour des sorciers et sorcières pendant l’Inquisition); il écrit dans la préface d’un de ses livres que Louis XIII vient le visiter en son château le 20 octobre 1620!

La maison que nous voyons fut remanié au XVII ; l’élévation d’une tour d’escalier en façade, le doublement de sa profondeur, puis au XVIII la construction d’un corps de bâtiment latéral et d’un chai, le tout flanqué au corps principal en fait une belle demeure sereine, construite sur le bord de la falaise du banc d’huîtres fossilisé.

Le colombier, privilège accordé aux nobles, est du XVI ; il est accolé aux bâtiments agricoles, et il a une toiture en poivrière.

Un chemin qui contourne la maison nous conduit à la falaise et nous découvrons les belles huîtres fossilisés : il y a 19 millions d’années l’Aquitaine est sous un climat indonésien. Dans, ce que les géologues appellent la baie de Sainte Croix, les huîtres sont nombreuses ; les huîtres se sont accumulées et sédimentées les unes aux autres puis sont apparues, en surplomb à la suite des mouvements tectoniques marquant le retrait de la mer ….ce banc d’huîtres mesure entre 600 et 800 m ; 400 m sont sur la propriété du Château de Loubens. 7 caves de vieillissements ont été creusées entre 1800 et 1825 , sur 40 m de profondeur ; elles sont reliées entre elles par des couloirs .Leur largeur permet d’avoir ,de chaque coté le rangement d’une longueur de barriques et au centre de rouler la barrique pour la sortir et la nettoyer à l’eau de la source qui est captée sur la falaise !Il fait 14° en continu, été comme hiver !c’est actuellement une cave de vieillissement pour les bouteilles.

Tout au bout de ce chemin on arrive à la chapelle qui fut creusée au début du XVII sans doute lorsque de Lancre est propriétaire. Les peintures datent de cette époque mais l’hôtel est plus récent, une sacristie, attenante elle aussi creusée dans le banc d’huîtres.

Notre visite s’est achevée par une dégustation de vin de 2006 et 2005… excellent….

Le pique nique est pris à l'ombre sous les arbres, entre l'Eglise et le Château de Taste ….

Nous ne jetterons qu’un coup d’œil rapide au porche roman, très beau, du XII, seul élément ayant subsisté de l’église primitive : un décor d’entrelacs, de bâtons brisés et dans la partie la plus à l’extérieur un décor étonnant de personnages tireurs de corde !!

Nous reprenons les voitures, la route pour Cadillac, nous nous garons et retrouvons notre guide de l’office du tourisme à la porte de la Mer.

2/ Bastide de Cadillac

Merci à Céline, notre guide qui nous fera découvrir cette belle bastide attachante !

Avant de commencer la visite Céline nous rappelle ce qu’est une bastide : Vers le XIII siècle, un besoin de nouvelles villes se fait ressentir ; ces « villes idéales » vont être les bastides. La distribution égalitaire de parcelles urbaines, le plan géométrique aménagé autour d’une place carrée entourée de maisons sur arcades, favorables aux échanges, et d’axe de circulation font de la bastide une cité modèle qui attire des hommes libres, des marchands et des agriculteurs. Chaque homme libre entrant dans la bastide devait respecter un droit particulier, des coutumes une sorte de « règlement de vie ». Cadillac avec son port fut une vraie réussite .

Jean de Grailly fonde Cadillac en 1280 (achevé en 1360) ; pour protéger la ville, des fortifications sont élevées une 1ère puis une 2ème , ce sont celles-ci ( ou ce qu’il en reste )que nous voyons ; il y avait 4 portes fortifiées en saillies. Au pied un fossé de 6 m qui était soit inondé soit à sec : il était relié par un petit canal à la rivière Oeuille qui se jette dans la Garonne au pied de Cadillac ; lorsque les rivières étaient hautes (effet de marées à fort cœfficient ou de hautes eaux) les fossés s’inondaient …. Les fossés furent supprimer au XVIII pour permettre l’agrandissement de la ville et malheureusement depuis, chaque siècle voit des inondations dans la ville ( la 1ère en 1770) !!

Juste au pied de la Porte de la Mer, unique représentant actuelle de ce qu’était les 4 portes fortifiées ,nous voyons un caruet qui était un couloir réservé aux soldats pour aller très vite d’une archère à l’autre.

Le plan de la bastide est très régulier ; il a en son centre, la halle qui abrite à l’étage la mairie et la justice de paix ; c’est le centre de la vie de la bastide, le lieu de toutes les réunions et manifestations ; la fête locale définie par la charte a encore lieu en août le week-end qui suit la St Barthélemy

Cette halle est entourée de maison sur arcades pour la déambulation de la population dans les différentes boutiques ; de cette place centrale parte des rues qui se croisent à angle droit

La porte de l’Horloge a été rehaussée au XVIII pour l’installation de l’horloge avec ses poids !! Le toit est en ardoise muni d’un clocheton.

Au-delà de la porte se trouve l’hôpital psychiatrique. Lors de la création de la bastide, l’hôpital a été installé hors les murs .

En continuant vers l’église ,on aperçoit le château; il fut construit pour Jean-Louis de Nogaret de la Valette , duc d’Epernon (1554-1642) ; pour montrer sa magnificence le duc fait construire son château, au XVII, en surplomb et l’entoure de remparts !

L’église St martin , fut dédiée à saint Blaise à la construction de la bastide ,accolée au mur nord de l’enceinte( le mur est toujours plus épais !!) et contiguë avec la porte de la Benauge ; lors de la destruction de la porte ,la partie de l’église adossée à cette porte s’écroule … L’église est transformée dès la fin du XV, puis remaniée au XVII , et a nouveau au XIX dans le style néo-gothique flamboyant .Elle a une nef unique qui a été agrémentée de voûte en ogive au XV ; au début du XVII le duc d’Epernon fait construire un retable en marbre et bronze avec les statues des saints patrons du duc et de la duchesse, des colonnes etc… A droite du chœur derrière la clôture en colonnade entourant la porte de chêne la chapelle funéraire des Epernon avec un mausolée qui fut détruit à la Révolution ( en partie au musée d’Aquitaine)

Ce 17 mai un concours de sonneurs a lieu à Cadillac , nous allons les voir et les écouter et nous avons même droit à la meute !!

Nous rentrons par la belle rive droite, tranquillement en admirant les beaux villages et les anciennes « vigies » qui défendaient autrefois l’Aquitaine, par leur position dominante au dessus de la Garonne !

Elisabeth Roux

Château Loubens, la maison noble  et le pigeonnier
Château Loubens, la maison noble  et le pigeonnier

Château Loubens, la maison noble et le pigeonnier

Château Loubens, la chapelle et la cave dans la falaise d'huîtres fossiliséesChâteau Loubens, la chapelle et la cave dans la falaise d'huîtres fossilisées

Château Loubens, la chapelle et la cave dans la falaise d'huîtres fossilisées

La bastide de Cadillac, la porte de la mer et le châteauLa bastide de Cadillac, la porte de la mer et le château

La bastide de Cadillac, la porte de la mer et le château

Tag(s) : #visites

Partager cet article

Repost 0