Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Montcaret, Montaigneet Montravel 6 avril 2014

Les brumes du matin, ne nous ont pas stoppés dans notre voyage vers l’est à la limite de notre département, à Montcaret ; après le repas à Pineuihl, c’est sous le soleil que nous avons rejoint St Michel de Montaigne pour la visite de la Tour Historique ; avant de rentrer un petit détour en Dordogne au vignoble Reynou pour une visite et dégustation.

1/Montcaret : site et musée de la villa gallo romaine

Histoire :Il y eut, à la période gauloise ,une présence qui est attestée par des fouilles de 2004 qui ont mis à jour des poteries.

Du Ier au V ème siècle, c’est la période gallo romaine. Une première villa des I & II èmes siècles a été anéantie lors de l’invasion des Alamans en 276. Au IV ème siècle une seconde villa somptueuse est bâtie sur le même emplacement, et ce sont ses vestiges que nous voyons.

Entre le Vème et XI ème siècle on ne sait rien, hormis que la villa fut victime des invasions (Vandales puis Wisigoths) et restera à jamais en ruines !!

Au XI ème siècle des moines bénédictins viennent s’installer à cet emplacement car il y a une « carrière de pierres » Ils construisent alors l’église qui est toujours là.

Visite : Ce n’est qu’une toute petite partie de la villa que nous découvrons ! En effet la villa était une propriété agricole avec une grande et belle maison d’habitation mais aussi les terres et dépendances agricoles.

Lorsque Pierre-Martial Tauziac commence ses fouilles, c’est dans l’ancien cimetière qu’il les fait ; le reste est inaccessible car l’église et les maisons du village sont construites sur l’emplacement de cette villa.

Nous découvrons à coté de l’église, d’un côté, l’ensemble thermal, et de l’autre le jardin avec péristyle ; au pied du musée les fondations d’une vaste pièce de 350 m2 et, abritée dans l’enceinte du musée, une salle à manger cruciforme.

Les thermes : une baignoire avec son placage de marbre blanc, une piscine froide et son pavement de mosaïque à décor marin, une galerie et l’entrée elles aussi recouvertes de mosaïques.

Le jardin : bordé d’une colonnade dont nous voyons le stylobate (soubassement portant les colonnes et les pilastres) et une mosaïque.

Les soubassements de la vaste pièce qui a une salle à abside, et les vestiges des conduits de chauffage et quelques mosaïques.

La salle à manger cruciforme nous montre des mosaïques magnifiques, aux motifs d’écailles de poisson, calamars, peltes et coussins. Cette salle était chauffée par un hypocauste mais il a été supprimé au Vème siècle pour creuser des canaux qui permettent à l’eau des sources de s’écouler lorsque les pluies sont importantes.

1/Tour historique du château de Michel Eyquem de Montaigne :

Histoire : Au XIV ème siècle il y a une maison forte avec ses défenses (enceinte et tours), le père de Montaigne l’achète dans cet état ; au XVI il fait construire les communs. Cette propriété reste dans la famille de Montaigne jusqu’en 1811. La famille Magne l’achète alors et la possède toujours. Ils démolissent la maison forte et font construire un château dans le style XIX où le néogothique jouxte le néo médiéval, etc. ; mais le château brûle et il est reconstruit à l’identique en 1886. De l’époque de la Maison forte du XIV ème il ne reste que la tour qui fut habitée par Montaigne et où il rédigea ses Essais .Les communs du XVI et le château XIX sont toujours là ; nous ne visitons que la tour

Visite : Au rez-de-chaussée une chapelle de style byzantin, décorée de fresques en trompe l’œil du XVI ème. L’acoustique y est particulière car elle est reliée au 1er étage par un conduit auditif.

Au 1er étage : la chambre avec un recoin où arrive le conduit auditif ; c’est de là que Montaigne écoutait la messe lorsque très malade, il ne pouvait plus se déplacer dans la chapelle .On voit son coffre de voyage. Une petite pièce garde robe est attenante.

Le 2ème étage comporte 2 pièces aussi, la librairie et le cabinet de travail .La librairie contenait plus de 1000 livres donnés par La Boétie à Montaigne .Il n’y a pas de cheminée alors les Essais ont été dictés, de 1571 à 1592, par intermittence entre ses voyages, dans le cabinet de travail plus petit et chauffé.

Le soir, Montaigne reprenait les écrits du secrétaire et annotait. Le plafond de la libraire est orné de 75 inscriptions grecques et latines (66 sont désormais identifiées), peintes sur le bois des poutres et des solives, par un peintre de passage.

Montaigne meurt, à 59 ans le 13 septembre1592, dans la maison forte.

3/ Musée viticole et dégustation de vin de Montravel

Au lieu dit Perreau , nous découvrons un hameau avec de jolies maisons de pierre ; Dans l’une d’elle la famille Reynou vit et vinifie le vin qu’elle récolte sur les vignes attenantes. Une maison est le témoin de vies plus anciennes où nous découvrons des ustensiles et meubles d’un autre temps, dans des pièces au sol de terre battue ou de bois brut, où les murs intérieurs sont de torchis et colombages, les plafonds de poutres de chênes gigantesques…..

La visite se termine par une dégustation de blanc sec, rouge et moelleux….

Retour à Eysines sous le soleil et la chaleur enfin là depuis le milieu d’après midi.

Elisabeth Roux

MontcaretMontcaret

Montcaret

MontaigneMontaigne

Montaigne

Tag(s) : #visites

Partager cet article

Repost 0