Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La cabane du maraîcher

Bâtie en bois de pin, il y a un peu plus d’un siècle, la cabane raconte l’histoire des maraîchers d’Eysines : L’arrivée du cheval dans le « box » à la fin du XIX ème siècle, la mécanisation des années 1950 qui a remplacé les brancards en bois du tombereau par un timon métallique adapté au tracteur.

Maison de travail, la cabane est le principal outil du maraîcher :il y passe plus de temps qu’au logis du bourg : collation vers 8h30, déjeuner vers midi, et le goûter rythment la journée de travail.

Description

Située à l’extrémité de la rue du Prado, au milieu du Marais, à Eysines, la cabane comprend deux volumes juxtaposés :la partie la plus ancienne a un plan trapézoïdal. Longue de 10 mètres sous l’aretier central orienté nord-sud et large de 7,5 mètres, sa toiture à 2 pentes est couverte de tuiles canal.

Elle comprend 4 pièces : le crambot , le box, l’atelier et le hangar.

Le crambot est la pièce à vivre, équipée d’une cheminée en briques pour réchauffer le déjeuner , d’une table , de chaises et d’étagères de rangement. Le crambot est éclairée par une fenêtre orientée à l’Est protégée par un volet à double battant.

Le box, petite écurie dispose d’une entrée indépendante.

L’atelier de conditionnement, on y lave les légumes dans le lavoir, puis on les trie , on les lie en paquets ou on les met en sacots (pour les pommes de terres)

Le hangar , il sert à ranger le tombereau pour le transport du fumier et les autres outils , les mannequins(grandes caisses d’osier) pour porter les légumes au marché, les cageots , les engrais etc…

Le hangar de chargement est la partie la plus récente de la cabane. Long de 8 mètres et large de 6, son élément essentiel est le monte-charge. Celui-ci permet de soulever les mannequins chargés et de les déposer sur les charrettes « jardinières » ou sur les camionnettes à partir des années 1930….

La principale caractéristique de la cabane est d’être bâtie sur l’eau

Elle est desservie par une dérivation de la Jalle, une petite réguette.

En amont du lavoir se trouvent 2 aqueducs souterrains : l’un vient de la mare (réservoir) , l’autre de la vanne de la réguette, via le puisard. Un manège à cheval permettait d’élever le niveau de l’eau de la mare lors des étiages…

En aval du bassin, l’eau s’écoule par gravité vers le fossé.

Pourquoi réaménager la cabane ?

-Sauvegarder la mémoire

La cabane, annexe de l’Ecomusée du Maraîchage évoque la vie quotidienne des maraîchers, dans le crambot.

Elle a appartenu à M Edouard Lacrampette qui en 1963 signala la présence de l’angilule des racines de la pomme de terre à la Protection des végétaux et prit une part active à la lutte contre cette maladie.

-Accueillir le public

Au départ d’un cheminement piétonnier pour le détente du public et l’étude du milieu , de la faune et de la flore pour les scolaires.

-Animer le Marais

La cabane pourra abriter des VTT , une charrette de promenade sur le circuit aménagé dans le parc Intercommunal des Jalles, créé pour valoriser l’espace naturel de la vallée et de développer un tourisme périurbain compatible avec le maintien de l’activité agricole.

Michel Cognie

la cabane et le crampotla cabane et le crampot

la cabane et le crampot

Tag(s) : #Eco musée d'Eysines

Partager cet article

Repost 0